Proyecto de permacultura

Presentación de una finca permacultural en Costa Rica:

la BioFinca de Don Pepe

Joseph Dugast se définit lui-même comme un permaculteur et un agroécologiste.

Joseph et Lorna sont arrivés au Costa Rica en 2012 pour réaliser leur projet de vie dans ce petit pays d’Amérique centrale, et passer d’une société de consommation à une société de vie, en vivant sainement en autonomie et en harmonie avec la nature.

Ils ont acheté une grande propriété à Dulce Nombre de Tres Ríos, près de la capitale San José, et non loin du lycée franco costaricien, et ils se sont mis au travail :

Aménagement de la maison existante pour récupérer l’eau de pluie et réduire la consommation énergétique ; création d’un jardin de légumes bio avec la production de plus de 60 variétés de légumes et de plantes aromatiques à partir de graines bio, d’un verger composé d’une dizaine d’espèces différentes d’arbres fruitiers, d’un poulailler bio pour les œufs, d’un bassin pour tilapias et servant de réserve d’eau pour l’arrosage en saison sèche ; production de graines, de substrats et de lombricompost ; le tout avec la préservation d’un bois secondaire, de sentiers et des couloirs écologiques pour les oiseaux.

Au départ il ne s’agissait que d’un projet personnel de ferme avec une autonomie en eau et en énergie et en denrées alimentaires bio. Ce projet s’est très rapidement étendu. : Les légumes sont vendus sur les marchés bios, et distribués à domicile à des familles suivant les commandes faites par mail à partir d’une liste envoyée chaque semaine.

La ferme Bio repose sur les techniques de permaculture : économie d’énergie, mais aussi efficience de production, et une grande ingéniosité pour diminuer la pénibilité du travail des agriculteurs. La ferme produit la même quantité de légumes sur 5 fois à 10 fois moins de terrain.

Pour partager leurs connaissances, Joseph et Lorna organisent régulièrement des visites de leur ferme ainsi que des stages de formation pour partager leurs savoirs écologiques. Ils reçoivent aussi chez eux des stagiaires venus de France.

Il ne faut pas oublier que malgré son image de pays vert, champion de la biodiversité, le Costa Rica est l’un des plus grands utilisateurs de pesticides au monde, appliqués notamment aux cultures intensives des bananes et des ananas. Cette ferme redonne espoir et permet à une centaine de familles de manger bio, à un coût même inférieur aux prix affichés dans les supermarchés, et surtout en garantissant aux consommateurs la valeur nutritive des aliments.

La Bio Finca de don Pépé est une merveille de conscience écologique.

Fotos de Joseph Dugast

http://tribunapilarica.ning.com/profiles/blogs/la-biofinca-de-don-pepe-un-ejemplo-de-cultivo-sostenible-en-el-al